navigation

A l’autel de la Paix 6 janvier, 2010

Posté par La Voix des martyrs dans : Article , trackback

A l’aube de ce nouvel an, le FFR se félicite de la remise quasi-totale des armes par tous les fronts, et du retour imminent des ex-combattants.

Une étape du processus de Paix vient de finir, une autre est en passe d’être entamée, car comme le disait le Président du FFR à Sirthe en avril dernier, « il est plus difficile de faire la Paix que de faire la guerre ».

Cette évolution du processus fait suite aux efforts de Paix consentis par le Président de la République son Excellence Mamadou Tandja, à travers la personne du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur Mr Albadé Abouba. Ce dernier mérite une reconnaissance particulière, car en plus de n’avoir ménagé aucun effort pour le dialogue et le retour de ses frères, il a investi sa propre personne pour que les deux parties  ne perdent espoir dans ce long chemin semé d’embuches qu’est celui de la Paix. Il en est de même du Comité National de Paix présidé par le Gouverneur d’Agadez Mr Abba Malam Bocar.

L’expérience des membres de ce Comité, et les conditions de travail si elle sont garanties par le médiateur et le Gouvernement, notamment à travers une officialisation et un élargissement du Comité aux représentants des fronts, pourra certainement garantir un retour durable de la Paix dans notre Pays, et une lutte concertée contre le banditisme résiduel, et le terrorisme frontalier qui menace la Paix retrouvée.

Désormais, il est du ressort des ex-fronts, de recenser leurs ex-combattants, et les domaines de réinsertion de ces derniers, afin que le gouvernement puisse avoir de la matière pour une aide à la Décision.

L’Avenir et l’après Paix sont du ressort de l’autorité politique nationale, car le désir de Paix qui s’est traduit par le dépôt des armes et les différentes mesures gouvernementales d’apaisement méritent une attention particulière et un programme national de réinsertion dont les ex-combattants bénéficieront pour la construction d’un Niger dynamique et uni.

Tout notre Espoir réside dans la stabilité, souhaitant que la 6ème République soit celle du Consensus, du Mérite et du Travail, et celle de Femmes et d’Hommes qui porteront haut et fort l’écho de l’appel à la Paix.

Nous rendons un vibrant hommage au Médiateur sans l’aide duquel nous n’en serons pas là. Le Guide de la révolution Libyenne, son Excellence Mouamar Al Gaddafi, a prouvé qu’il est de ceux qui veulent construire un Continent Uni, où la Coopération Sud-Sud n’est plus un mirage. Il a été le seul qui a aidé le Niger pour sortir du gouffre de ce conflit fratricide, tandis que tous les autres voisins de notre Pays nous regardaient dans l’indifférence la plus totale.

Nous rappelons par la même occasion, que le processus de Paix ne fait que commencer, ce sera un long sentier dont la traversée nécessite l’appui du Guide d’Al Fatah, et donc les moyens promis doivent être mis à disposition afin de concrétiser les projets de développement qui occuperont utilement notre Jeunesse.

La Paix doit être une construction Nationale, et c’est pour cela que nous en appelons aux leaders de l’opposition, afin de revoir leur indifférence quant au processus de Paix actuel.

Rien ne se fera sans cette Paix, et donc le dialogue politique qui s’installe doit prendre ce facteur en compte, et pousser les différents acteurs de l’opposition, à Participer à l’œuvre de construction Nationale du Président Tandja.

Enfin, nous lançons un appel solennel pour l’organisation du Forum National « Paix et Réconciliation », une initiative du Chef de l’état, qui pourra être le lieu de réunification du tissu national, et l’appel au Forum économique afin que nos partenaires économiques puissent appuyer cet effort de Paix.

Le Front

Commentaires

commentaires desactivés

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux