navigation

Quelle Paix pour le Niger? 9 juillet, 2009

Posté par La Voix des martyrs dans : Communiqué , trackback

Le FFR dénonce fermement, la reddition de certains combattants, et s’insurge contre toute mascarade visant à brader une lutte qui a couté la vie à des centaines de Nigériens combattants comme civils innocents.

 

Le FFR rappelle que le départ de Tandja est un préalable à tout processus de dialogue avec des autorités légitimes de Niamey.

Il est hors de question, de participer à la mascarade qui est en cours en ce moment, et qui est pilotée financièrement par les Libyens, et quelques faucons de Tandja.

 

Le FFR continuera à tenir haut la flamme de la lutte.

 

Le régime actuel de Niamey est en rébellion ouverte avec la république, représentée par la Constitution. Son jeu favori est désormais, d’inventer des « dribles », à la loi fondamentale.

 

Cela a si bien entamé la réputation de notre Pays, que toutes les démocraties du monde, dénoncent ces manœuvres, dont le seul but est le maintien anti-démocratique de Tandja à la Présidence. Même les institutions « inamovibles » en ont fait les frais, à savoir la Cour Constitutionnelle.

 

Il fut une période, où cette violation de la Constitution concernait les assassinats de civils dans le nord de notre Pays, les arrestations arbitraires, et le exécutions sommaires; aujourd’hui que le mal touche la classe politique, nous sommes heureux de constater qu’ils ont été contraints à réagir, et à se mettre en ordre de bataille.

 

Le FFR n’acceptera Jamais le dépôt « sans condition » des armes, car notre engagement n’est pas à vendre, et  l’Injustice au Niger est toujours plus grande et touche tous les aspects de la vie sociopolitique

.

Il n’y a plus d’interlocuteur valable et légitime à Niamey, car depuis bien longtemps, Tandja vogue dans un vaisseau qui défie toutes les lois de la gravité.

Ainsi, pour le FFR, les négociations de paix sérieuses, équitables et respectueuses doivent tenir compte de nos droits et surtout une volonté politique Juste.

La paix, forcément faite de concessions réciproques, est possible à condition que la justice et l’intelligence du temps soient au rendez-vous, et surtout la légitimité.

 Le FFR soutien et soutiendra la lutte des forces vives démocratiques pour pousser Tandja hors du Niger.

La lutte continue.

Le Commissaire à la Guerre

Rhissa ag BOULA

 

Commentaires

commentaires desactivés

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux