navigation

Le mirage de la Paix ! 12 mai, 2009

Posté par La Voix des martyrs dans : Non classé , trackback
Le Front des Forces de Redressement (FFR) a affiché une réelle volonté d’aller vers une dynamique de paix en envoyant récemment ses représentants à Agadez pour rencontrer le président Tanja Mamadou et son gouvernement.

Le comité dit de la Paix, est officieux et n’existe que par la bonne volonté de ses membres, il manque de pouvoir de décision et de soutien du gouvernement, qui n’accorde aucun crédit à ses propositions.

Si le gouvernement accordait une certaine importance à ce processus de paix à la Nigérienne, pourquoi le médiateur national de la République, Mr Mamane Oumarou n’y est-il pas associé ?

Ainsi, le front constate qu’aucun des préalables qui leur ont été soumis n’a été satisfait.

La preuve en est que la mise en garde demeure, des dizaines de civils innocents sont toujours détenus dans les geôles de la République du Niger.

Quant-à l’amnistie non encore décrétée, elle ne suffira pas à faire oublier les centaines de crimes sur les populations civiles du nord Niger dont sont auteurs les FANs.

Du côté gouvernemental, aucune volonté manifeste vers la Paix n’est apparue si ce n’est la caution apportée à Areva et à la Chine, à travers l’inauguration du site d’imouraren et d’Azelik suivi de discours sans lendemain.

Du côté du médiateur, nous en appelons à une responsabilité de la Libye afin qu’un émissaire responsable, impartial et à la hauteur de sa mission, soit désigné pour conduire à bon port cette Paix.

L’émissaire Libyen, en la personne de son Ambassadeur au Niger, a laborieusement maçonné le champ du clanisme pour assouvir son intérêt personnel, celui de Tandja, et de tous leurs complices nigériens ; il affiche tout sauf la principale qualité d’un médiateur, à savoir la neutralité et le souci d’une mission bien accomplie.

Il prône ouvertement un retour de la Paix sans conditions, faisant écho au leitmotiv gouvernemental, et entraîne avec lui ceux qui pensent plus à leurs intérêts mesquins qu’au sort des populations civiles.

Nous nous inquiétons également de la tournure que prend la situation socio politique du Niger dont le régime en place navigue en sens inverse de la Paix, par la menace faite aux fondements même de la République, aux acquis démocratiques, qui sont des crimes de haute Trahison.

Cela nous inquiète d’autant plus que nous voulons une Paix durable avec un régime légitime et Républicain.

Le FFR constate avec stupéfaction, que toute cette mascarade et cette Paix fictive ne sont que le désir du régime de Tandja, de soustraire à la Libye, à la Chine et à Areva, les moyens pour renforcer et financer sa démarche anticonstitutionnelle.

Encore une fois nous tenons à rappeler fermement et de vive voix, à tous ceux qui font partie de cette mascarade, que le FFR reste engagé à faire valoir les droits légitimes des populations de la région quant à leurs intérêts politiques et économiques qui font l’objet d’un marchandage mafieux pour piétiner les lois et règlements de la république et servir les intérêts personnels de ceux qui veulent aller au delà du temps qui leur est imparti à la magistrature suprême.

Le FFR refuse de cautionner toute forme de dictature et de règne d’exception.

D’autre part, depuis le début du processus, aucun document officiel ne légitime la démarche en cours, ouvrant la porte aux tractations mercantiles, visant à saboter la Paix, et qui annonce inévitablement un échec.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres d’ordre organisationnelles, le Front de Forces de Redressement tout en restant fidèle à ses engagements de Syrte ne participera pas à l’entrevue précipitée de Niamey.

Le Front

Commentaires

commentaires desactivés

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux