navigation

DU MNJ AU FFR Interview du Commissaire à l’Information et à la Communication : Seydou-Kaocen Maïga 24 juin, 2008

Posté par La Voix des martyrs dans : Non classé , trackback

Occitan-Touareg

 

Kaocen a accepté de répondre à quelques questions suite à son départ du MNJ et à son entré dans le nouveau Front appelé « Front des Forces de Redressement » (FFR) Cet « interview » se situe dans le cadre de notre Tribune Libre dont le seul but est d’amener d’autres informations afin d’essayer de comprendre ce qui ce passe au Niger où nous avons de très nombreux amis. Occitan-Touareg souhaite que la Paix et le règlement du conflit viennent le plus rapidement possible afin d’éviter la mort d’autres civils.

 

OT:De nombreuses personnes disent que c’est par ambition personnelle que vous avez quitté le MNJ ?

 

Kaocen : Qu’ils ont raison je suis ambitieux, j’ai envie de donner le meilleur de moi-même dans ce combat qui nous oppose au régime de Niamey. Mais il ne s’agit nullement d’un problème qui se limiterait à ma personne, car je suis un combattant parmi des milliers. Et si j’avais juste envie de garder un privilège quelconque par rapport à cette lutte de positionnement, je serais resté à ma place au MNJ, car je n’ai jamais été désavoué ni par l’aile militaire encore moins par l’aile politique dont je suis à l’origine. Par contre lorsque j’ai lancé une alerte quant à la politique stagnante du MNJ, le silence qui s’en est suivi m’a obligé de prendre mes responsabilités. Je n’ai pas envie d’être utilisé pour des fins familiales ou personnelles, quand je me rend compte que la lutte est prise en otage, je « résiste » à ma manière. Je prends du recul et je réoriente ma lutte. Vous savez je suis du nord comme du sud du Niger, et si je constate qu’on ne valorise pas les politiciens et les officiers compétents du MNJ, il est tout à fait normal que je me pose des questions. Quand je vois qu’on est incapable de protéger les civils dans les zones sous notre contrôle, j’accuse. Tout politicien honnête face à l’échec évident de la politique de son mouvement ne lui reste que de démissionner pour laisser la place à d’autres qui eux peut être sauront mieux faire que lui. C’est ce que j’ai fait pour être moralement tranquille et en symbiose avec ma vision de la lutte, et ne pas avoir de remords pendant que des dizaines de civils sont massacrés .

 

O-T: Donc vous ne « déviez » pas la lutte comme le prétendent certains responsables du MNJ, qui disent que vous êtes à la solde de Tandja ?

 

Kaocen : vous savez, je ne rentrerais pas dans ce jeu de « tel a dit ça, ou a fait ça ». je suis rentré au MNJ par moi-même, et j’en ressort par moi-même, de mon propre gré. Où est le problème ? Je n’ai jamais eu de contact avec Tandja, encore moins avec un de ces « suppôts » (de son gouvernement). Personnellement je pense que le président Tandja ne fait pas de bons choix dans sa politique, et ça l’avenir nous le dira, car de massacres en massacres, on risque de se retrouver dans un pays morcelé. Ce n’est pas un souhait, mais c’est la logique qui suit la répression aveugle. On n’ose pas le dire ailleurs, et pourtant on ose sacrifier des vies humaines. Et c’est aussi parce qu’on ne propose rien sur le plan politique au MNJ que j’ai quitté ce mouvement. Cela ne veux pas dire non plus que je veux m’aligner sur la politique du gouvernement du Niger que je ne partage pas du tout. Je me suis dit qu’un autre cadre (le FFR) favorable à ma vision politique existe et c’est ce que j’ai fait suite à ma démission du MNJ. On se contente souvent de revendiquer la Justice, certes, mais que vaudrait la Justice si on ne change pas le système politique nigérien ?

 

La Constitution a été changée pour protéger des « assassins », pourquoi ne pas la modifier à nouveau pour protéger cette fois-ci des innocents. Je veux parler des milliers de civils Touaregs morts depuis la première rébellion, de la centaine de Peulhs tués à Todda, des centaines de Haoussas qui meurent chaque année de faim à cause de l’irresponsabilité politique, pour ne citer que ceux-là ? une constitution qui reconnaîtra le droit à toutes ces composantes de décider d’eux-mêmes de leur Avenir, donc de leur sort, ne pourra que profiter à cet Etat qui n’est qu’une oligarchie d’amis, parents et alliés. Il va falloir poser le problème sur le plan national. On ne peut pas continuer de regarder les FAN massacrer des civils et dire à chaque fois qu’il s’agit de « bandits armés », et les femmes, enfants et vieillards, ce sont des « bandits » aussi ?

 

La rébellion a su défier l’armée symbole de la République (pour ceux qui y croient) et l’a mise en déroute, pourquoi ne pas s’attaquer à la Constitution et nous sortir du cycle infernal des rébellions et de massacres ?

 

Nous avons un choix certes difficile à faire, mais il faudra le faire tôt ou tard. Doit-on sauver notre Pays de la division en proposant un nouveau système politique des gestion de l’Etat qui permette une libre administration des régions par les autochtones( non pas la décentralisation ) ? Ou doit-on continuer avec le même système pour que dans 5 ans on fasse à nouveau face à une autre rébellion qui emportera beaucoup d’entre nos frères ?

 

O-T: Pourquoi le MNJ ne pose-t-il pas le vrai problème ? est-ce parce qu’il est majoritairement composé de chefs d’Agences touristiques qui ne pensent qu’à reprendre leurs activités ?

 

Kaocen : là il s’agit d’une opinion. Je crois que si le MNJ ne pose pas le problème, c’est parce que ces cadres n’osent pas poser le problème, le Vrai problème. Toute maison qui repose sur de mauvaises fondations s’effondrera un jour ! et si nous avions des problèmes au niger, c’est parce que face aux conflits, il n’y a aucune volonté des autorités de résoudre les causes du conflit. Et en face la rébellion, endoctrinée ou fascinée par la vision Jacobine de l’état n’ose pas non plus mettre en cause le Système qui est à l’origine des problèmes. Pensez-vous que si dans le nord, la région décide de son armée, de ses investissements, de ses emplois, nous serons dans cette situation ? Non car aucune région n’enverra sa propre armée composée de fils de la régions, tuer leurs parents !

 

O-T: Mais là vous remettez en cause la Constitution ?

 

Kaocen : mais non je propose, et si aujourd’hui des centaines de nigériens (militaires et civils) sont sacrifiés, pourquoi ne pas faire un sacrifice utile pour la nation au-delà des intérêts personnels ? Doit-on revenir à la case départ sans avoir épargné aux nigériens le spectre d’un prochain conflit ?

 

Je vous le dis, tout celui qui aime le Niger sait qu’on doit changer quelque chose mais, quoi ?

 

Doit-on changer les Touaregs ? les Songhays ? ou les Toubous ?

 

Non, ce sont les hommes qui font l’Etat et pas le contraire, donc c’est l’Etat qu’il faut moduler au besoin des populations qu’il sert. Si d’une rébellion à l’autre on reste sur un Etat prétendument démocratique, avec des députés qui achètent leur place à coup de millions, des militaires qui enrôlent leurs proches, une administration vieillissante qui entretient aussi l’Ethnie, où va-t-on ?

 

Ce qu’on voit avec l’armée qui est malheureusement ethnique, est le cas de tous les secteurs au Niger.

 

Il faut redresser la situation.

 

O-T: Justement c’est ça le FFR ?

 

Kaocen : ça c’est ma vision qui est partagée par plusieurs de mes camarades et nous y travaillons. Le FFR veut apporter dans tous ces problèmes des propositions politiques et du renouveau, car on ne peut pas se contenter de combattre l’armée et ne pas s’attaquer à la politique qui pousse cette même armée au crime civil.

 

Aimer le Niger, ce n’est pas verser dans la complaisance en caressant l’idée d’un Etat démocratique, d’une Nation unie, encore moins d’un régime légitime, comme on le prétend à Niamey.

 

La légitimité est la qualité de ce qui est fondé en droit, en justice, ou en équité ,c’est la définition du Petit Larousse.

 

Si on connaît cette définition comment peut-on légitimer Tandja ? à moins qu’on veuille en être le complice, ce qui n’est pas mon cas. N’oublions pas Baré, qui était aussi démocratiquement élu ! Alors on laisse la plaie pourrir, ou on la soigne ?

 

Il faut tout remettre en question, et repartir sur de bonnes bases, des bases saines.

 

Aimer le Niger, c’est oser dire ce qui ne vas pas, c’est éviter au Niger des affrontements inter-tribaux, et mettre tous ces fils à son service.

 

Et cela passe par la remise en question du pouvoir et de ses méthodes.

 

Si Tandja aime le Niger, il doit démissionner ! et ce n’est pas faute d’avoir voté pour lui à son premier mandat !

 

Qui n’a pas cru que Tandja serait celui qui sortirait le pays de ses problèmes ? celui qui unirait, celui qui développerait ?

 

Mais aujourd’hui après 8 ans, force est de reconnaître qu’on s’est trompé, car si Tandja voulait du bien à ce pays, étant à la fin de son mandat, il aurait vite fait de reconnaître le MNJ et entamer des négociations, avant de passer la main à un autre. Mais au lieu de ça, nous avions un Président qui troque avec la Chine, commerce en famille, et emprisonne tous ceux qui lui font obstacle, et autorise l’ethnocide !

 

Il n’est pas trop tard pour mieux faire, mais il faudra bien plus que de la bonne volonté, il faudra un coup de force !

 

Pour nous il n’est pas un interlocuteur valable quoi qu’il en soit !

 

O-T: Vous pensez à un coup d’état ?

 

Kaocen : peut-être ! demandez à Mahamadou Issoufou, lui qui sait si bien manipuler Tandja. Demandez aussi à Hama Amadou qui lui a donné toute sa confiance durant plus de vingt ans, et qui aujourd’hui est à la marge de l’état, c’est ça la somme des 2 mandats du MNSD : famine, trahisons, détournements, pauvreté… que des calamités. Et aujourd’hui, contre toutes attentes, il remet à nouveau son plus fidèle allié de la victoire du MNSD au banc des accusés, Hama Amadou.

 

Que Dieu nous en garde !

 

O-T: Mais c’est Tandja ou le MNSD qui bloque le pays ?

 

Kaocen : les deux et bien plus, car même l’opposition est complice de la situation. Quand vous voyez un régime autoriser n’importe qui à parler à la radio et à la télé pour appeler à la Haine raciale, il y a de quoi s’inquiéter, car c’est tout le pays qui agit. L’opposition ne fait rien, elle cautionne tout, en prétextant la « raison d’Etat », c’est bien facile ! c’est à nous de faire son travail ! et ce qui est pathétique, c’est que beaucoup de nigériens croient encore à ces politiciens ! dernier exemple c’est le soutient de tous les partis politiques du Niger à la politique minière du président Tandja. Vous voyez de vous-même le manque de débat sur un sujet de politique minière très sensible et qui concerne l’avenir de tous les Nigériens et des populations autochtones des zones où seront exploitées ces ressources. Tout le monde est terrorisé au Niger et c’est ce qui explique ce climat de soutient à l’aveuglette.

 

Il est vraiment temps que la jeunesse prenne son Avenir en mains, car ceux qui tiennent les reines du pouvoir ne se soucient pas de ce qu’ils vont laisser aux générations à venir, peut-être un Pays morcelé.

 

En Afrique en général on ne pense pas au long terme, et c’est ce qui risque de nous arriver, les vieux politiciens se remplissent les poches dans ce conflit fratricide, et de l’autre coté, armée et rébellion s’entre-tuent : des fils du même pays !

 

O-T: Comment sortir de cette crise ?

 

Kaocen : rendre le pouvoir aux populations locales, au Peuple. Dissoudre l’assemblée, le gouvernement, la Constitution, retirer l’armée du nord, reconnaître la rébellion et convoquer à nouveau une « Conférence nationale de la vérité » avec tous les nigériens.

 

O-T: Et Tandja, vous en faîtes quoi ?

 

Kaocen : s’il pose tous ces actes, il en aura le mérite, et il entrera dans l’Histoire du Niger, sinon, il quittera à la fin de son mandat avec à sa solde toutes les calamités citées ci-dessus !

 

C’est un militaire il peut le faire, mais encore faut-il le vouloir !

 

Cela dépendra de l’Amour qu’il a pour son Pays !

 

O-T:A votre avis ?

 

Kaocen : il ne le fera pas ! s’il le fait, alors il sera vraiment « baba Tandja » !

 

Interview Occitan-touareg

 

Commentaires

commentaires desactivés

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux