navigation

UN ENNEMI COMMUN 1 juin, 2008

Posté par La Voix des martyrs dans : Communiqué , trackback

Depuis plus d’un an, nous sommes en lutte contre le régime irresponsable de Niamey, qui autorise une armée irresponsable, à perpétrer des massacres dont les plus récents sont ceux de Tidène, Tamazlak, Dabaga et il y a 10 jours, Tadek.Dans ces localités, des villages où il ne reste que femmes, enfants et vieillards, l’armée Nigérienne torture et exécute des civils du fait de leur appartenance ethnique.

Nous avons après plus d’un an, prouvé que notre lutte était une lutte nationale et digne, qui respecte la vie humaine.

Dans un premier temps il s’est agi de valoriser les valeurs de solidarité entre nigériens, afin que l’Unité Nationale, et le sentiment d’égalité de traitement entre les citoyens nigériens, soient épargnés; ensuite de dénoncer aux yeux du monde entier les Injustices et les cruautés que subissent les populations dans le nord du niger.

Mais aujourd’hui, après 18 mois de lutte, l’heure est venue de changer de stratégie, de méthode, car toutes celles qui ont été expérimentées jusque là ont été vaines face à un régime qui tue.

En un mot, il n’y a plus d’Unité Nationale qui vaille!

Sinon, pourquoi tuer des civils parce qu’ils sont Touaregs?

Nul ne choisit sa race, ni ses origines.

Tous les êtres Humains ont droit à la Vie!

A toutes ces tueries, le FFR répondra de façon adéquate et appropriée, car nous sommes déterminés à défendre les populations civiles contres les dérives du régime de niamey, et de son armée.

Donc notre combat reste le même, mais avec une stratégie nouvelle.

Le Front

Commentaires

commentaires desactivés

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux